Guerrera, Massimo

Contenu de la page principale

Lot: 

8
Retransmission

Retransmission is a drawing arising from the long-term project La réunion des pratiques, begun in 2007. In this organic project, the signs and gestures embodying contemplative and creative practices intersect and nourish each other. This drawing, this visualization, sits at the heart of this open-ended research, from which have emerged questions on the transmission of knowledge and the environmental qualities conducive to liberation.

Ink, pencil, pigment, acrylic on Stonehenge rag paper,
  • 2014-2016
110 x 77 cm

Estimate: 

$3,450

Massimo Guerrera vit à Montréal. Artiste multidisciplinaire, il active et nourrit depuis trente ans sa solitude d’atelier, ainsi que des plateformes de pratique et de communication avec des participants et collaborateurs. Ces espaces de rencontre vivants permettent d’observer et d’expérimenter la richesse des relations et les mouvements affectifs qui modulent nos corps et nos esprits – liens profonds qui nous transforment et nous déplacent, entre altérité et intimité. L’artiste s’intéresse également au dialogue entre pratiques méditatives et artistiques. Sa pratique intimiste observe les modulations affectives de l’être ensemble et de nos solitudes habitées.

Massimo Guerrera a exposé ses œuvres au Canada, aux États-Unis, en Belgique, en Italie et en France. Darboral (Un trait d’union entre le visible et l’invisible) a été présentée au Musée des beaux-arts du Canada (MBAC), dans le cadre de l’exposition Flagrant délit (la performance du spectateur) (2008-2009), ainsi qu’à la Fonderie Darling (2008), et Darboral (ici, maintenant, avec l’impermanence de nos restes) à la Biennale de Montréal (2000), au Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ, 2002) et à la Contemporary Art Gallery de Vancouver (2004). On retrouve ses œuvres au MBAC, au MNBAQ et au Musée des beaux-arts de Montréal.