Sullivan, Françoise

Françoise Sullivan, Pastel no. 2, 1997.

Lot: 

7
Pastel no. 2

Celebrated for the first time in the 1997 exhibition at Galerie Lilian Rodriguez in Montréal, the pastel works of Françoise Sullivan remain largely unknown among the public. An ecstatic vision of colourful pulsations, Pastel no. 2 pushes abstraction to its limits and surprises with its tactile qualities. In Sullivan’s pastels, as in her paintings, there is “something resembling a first impression, that of the body and movement, and something that holds sway, that of blood and rhythm”. (Louise Déry and Monique Régimbald-Zeiber)

Pastel on paper,
  • 1997
40 x 37 cm

Estimate: 

$4,330

Françoise Sullivan est née en 1923 à Montréal, où elle reçoit sa formation première à l’École des beaux-arts. Artiste polyvalente et singulière, elle s’illustre d’abord comme danseuse et chorégraphe, puis se consacre successivement à la sculpture dans les années 1960, à l’art conceptuel au cours des années 1970, avant de se dédier de nouveau à la peinture dans les années 1980, pratique qu’elle poursuit depuis lors. Aux côtés de Paul-Émile Borduas, elle fait partie des membres fondateurs de l’automatisme, mouvement avant-gardiste dont elle signe en 1948 le manifeste Refus global. Ses œuvres ont fait l’objet d’innombrables expositions individuelles et collectives, notamment au Musée d’art contemporain de Montréal, en 1981, au Musée national des beaux-arts du Québec, en 1993, et au Musée des beaux-arts de Montréal, en 2003. Lauréate du Prix Paul-Émile-Borduas en 1987, elle détient deux diplômes honorifiques. À l’automne 2018, le Musée d'art contemporain de Montréal lui consacre une exposition rétrospective qui voyage dans plusieurs institutions muséales au Canada depuis lors.