Tousignant, Serge

Contenu de la page principale

Lot: 

18
Laissez-faire les sphères, correction analytique no.1

This work was created in 1975 along with the installation of the same name presented in the exhibition Québec 75 at the Musée d’art contemporain de Montréal. It offered a different perspective on the phenomenon of perceptual ambiguity, this time in two-dimensional form using photographic printing processes that flatten the visual space and disrupt perspective.Emblematic in the artist’s multidisciplinary body of work, the work has been shown in many exhibitions, and has thus been the subject of numerous articles and texts on contemporary art. Recently, in summer 2017, the work was presented on a giant screen at Scotiabank Plaza, Toronto, as part of the exhibition 150 Years of Canadian Photography, organized by the National Gallery of Canada as part of the Canada 150 celebrations.

Silkscreen and offset print on paper,
  • 1975
58.5 x 66 cm |
20/35

Estimate: 

$2,750

Serge Tousignant est né à Montréal. À la suite de ses études à l’École des beaux-arts de cette ville, il poursuit un stage de perfectionnement à la Slade School of Fine Art de University College, à Londres. Après l’estampe, la peinture, la sculpture et l’installation (vidéo), la photographie devient son moyen d’expression privilégié, dans les années 70. Ses recherches sur les illusions optiques, la nature et les effets de la lumière perçue à travers des mises en scène diversifiées témoignent de son intérêt pour la création multidisciplinaire et l’art conceptuel. Au fil du temps, ses œuvres ont fait l’objet de multiples expositions individuelles et collectives dans les galeries, les centres d’art et les musées du pays, de même qu’à l’étranger ; conséquemment, elles sont aussi le sujet de nombreux textes sur la photographie et l’art actuel. Elles lui ont valu des bourses de recherche et des prix d’excellence en lithographie, en sculpture et en art photographique.

Une rétrospective lui était consacrée tout récemment par VOX, Centre de l’image contemporaine à Montréal, qui publiera une monographie de son œuvre à l’automne 2017.