Aubé, Jean-Pierre

Contenu de la page principale

Jean-Pierre Aubé

Numéro de lot : 

36
Electrosmog Venezia

« Ayant d’abord investigué les ondes émises par des phénomènes naturels comme les vents solaires, les éclairs et les aurores boréales, [Jean-Pierre] Aubé s’est attaqué récemment aux perturbations technologiques causées par les différents systèmes d’information, de communication et de surveillance qui  “polluent” l’environnement urbain d’une densité ahurissante de fréquences radio. Par la captation, l’amplification et la transposition sonore ou visuelle de ce “smog” électromagnétique, l’artiste soulève des questions urgentes quant à l’usage excessif et souvent aveugle qui est fait des télécommunications aujourd’hui. »

Extrait de Katrie Chagnon, « L’opération Venise de Jean-Pierre Aubé », esse arts + opinions, no 84 (printemps-été 2015), p. 72.

Impression à jet d’encre,
  • 2015
63,5 x 101,6 cm |
1/5

Valeur estimée : 

1 800 $

Jean-Pierre Aubé a obtenu une maitrise en arts visuels à l’UQAM, après des études en photographie à l’Université Concordia. Sa démarche interdisciplinaire, qui allie la performance sonore, l’art médiatique, l’installation et la photographie, emprunte aux méthodes scientifiques les procédés de la collecte de données. Ici et dans une quinzaine de pays, il a participé à plusieurs expositions, performances et évènements artistiques, dont Rendre réel (Ottawa, 2007, dans le cadre de Scène Québec), Dataesthetics (Nova Gallery, Zagreb, Croatie, 2006) et Electromagnetic Bodies (ZKM, Karlsruhe ; Madrid Medialab, Madrid ; V2, Rotterdam). Il a exposé au Musée national des beaux-arts du Québec et au Musée d’art contemporain de Montréal, et a participé à de nombreuses performances au Québec, notamment MUTEK et Elektra. En 2015, en plus d’une exposition solo à RAM radioartemobile (Rome), Aubé a performé à la Biennale de Venise, à l’invitation de la Galerie de l’UQAM et du Conseil des arts et des lettres du Québec.