Bélanger, Gwenaël

Contenu de la page principale

Gwenaël Bélanger

Numéro de lot : 

32
Dépeindre (François Lacasse, Compression IV, 2006-2007)

La série Dépeindre nous fait revisiter diverses grandes œuvres de l’art québécois tirées de la collection du Musée national des beaux-arts du Québec. L’artiste les a photographiées à travers une plaque de verre enduite d’une substance grasse incolore. Empêchant de distinguer le détail, cette trame translucide ne laisse entrevoir que les couleurs, la lumière et la composition à travers le flou qu’elle intensifie. Ce sont les coups de pinceau graisseux de l’artiste que l’on perçoit nettement, la touche, la patte, la manière, qui renvoient alors au geste du peintre en train d’actualiser les mythes de l’histoire de l’art. 

Texte d'introduction à l'exposition Dépeindre 
VU Photo, novembre 2013

Photographie impression au jet d’encre,
  • 2013
114,3 x 80 cm |
1/5

Valeur estimée : 

3 300 $

Gwenaël Bélanger vit à Montréal et travaille à l’École des arts visuels et médiatiques de l’UQAM, où il est professeur. Sa démarche se caractérise par une attitude « de bricoleur », qui consiste à jouer avec les limites de la perception que nous avons du réel et de ses zones grises au moyen de procédés graphiques et photographiques. Il exploite l’interaction entre ce que nous voyons, ce que nous imaginons et ce dont nous nous souvenons, en créant des glissements de perception et en mettant en place des machinations du regard par différentes stratégies visuelles. Il a reçu le prix Pierre-Ayot en 2009. Ses œuvres ont fait l’objet d’expositions solos à VU PHOTO, à Québec, au Centre Clark, à la Galerie de l’UQAM, à Optica, à Skol et à la Galerie Graff, à Montréal, ainsi qu’au Musée régional de Rimouski. Il a participé à plusieurs expositions collectives, dont Who runs the space now? à la galerie ECOH, à Mexico, Catch me! au Kunsthaus de Graz (Autriche), The Hidden Land à la galerie Nettie Horn, à Londres, Still Revolution au CONTACT Photography Festival, à Toronto, et à la Triennale québécoise du Musée d’art contemporain de Montréal.