Bergeron, Hugo

Hugo Bergeron, Centraliser le patelin, 2009.

Numéro de lot : 

11
Centraliser le patelin

Centraliser le patelin s’inscrit dans la lignée de l’œuvre On a laissé la chaudière s’encrasser présentée à la galerie Graff en 2009. Premier aboutissement de l’exploration de l’artiste pour cette exposition, le tableau s’oppose aux règles formelles de la recherche picturale. Ainsi, le carré en est le thème, et l’œuvre est ponctuée d’un vif foisonnement de contrastes colorés. Ce travail formel, axé sur la poésie de la figure, de la matière et de la couleur, prend forme dans l’insistance du paysage, de ses signes et de l’équilibre du chaos déployé.

Acrylique sur toile,
  • 2009
183 x 183 cm

Valeur estimée : 

3 500 $

Né en 1981, Hugo Bergeron est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’UQAM (2008) et a effectué un échange bilatéral à l’École supérieure des beaux-arts de Marseille (2005-2006). Il vit et travaille à Montréal. En 2009, il a présenté sa première exposition solo en peinture à Montréal, intitulée On a laissé la chaudière s’encrasser, à la galerie Graff. Bergeron a participé à plusieurs expositions collectives telles que la Toronto International Art Fair (Toronto, 2008, 2009, 2010), l’exposition tenue dans le cadre des VIes Jeux de la Francophonie (Palais de l’UNESCO, Beyrouth, 2009), le symposium Pan! Peinture 2 (Québec, 2008) et Peinture fraîche (Art Mûr, Montréal, 2007). Son travail a été exposé au Canada, en France et au Liban. Représenté par la galerie Graff depuis 2008, l’artiste a vu ses œuvres intégrées déjà à plusieurs collections d’entreprise (Banque Nationale du Canada, Banque TD, Colart, Collectart), publiques (ministère des Affaires étrangères et du Commerce international du Canada, Loto-Québec) et privées. En 2007, le prix Albert-Dumouchel lui a été décerné. En 2008, il a réalisé le projet Insertion aux Ateliers Graff, qui a donné naissance à la série La fanfare des taches, exposée la même année chez Arprim.