Bertrand, Simon

Contenu de la page principale

Simon Bertrand

Numéro de lot : 

1
Retranscription d’Œdipe Roi (version anglaise)

La forme impossible de l’artiste Oscar Reutersvärd renvoie ici à l’absurdité de cette tragédie et à l’itinéraire trompeur emprunté par Œdipe. C’est en voulant s’éloigner de Corinthe, afin d’éviter son père et sa mère, qu’Œdipe s’est en fait rapproché de ses vrais parents. Une fois à Thèbes, il enquête sur le meurtrier de Laïos, pour finalement réaliser qu’il est lui-même celui qu’il poursuit.

Impression au jet d’encre sur papier Moab 300 grammes blanc,
  • 2014
26,6 x 30,5 cm |
1/5

Valeur estimée : 

1 200 $

Simon Bertrand réécrit manuellement, depuis 2008, l’intégralité des récits fondateurs tels que l’Épopée de Gilgamesh, l’Odyssée et la Bible. Cette démarche est une tentative de montrer en un coup d’œil l’ensemble d’un texte; de rendre visible la totalité du trajet qu’incarne le récit. Les mots compressés sur le papier forment l’itinéraire de la main de l’artiste pendant la retranscription. Chaque chapitre devient alors un lieu, écriture et lecture sont appréhendées dans un rapport tout autre à la durée, retrouvant une temporalité et une spatialité générées par le déplacement, d’un bout à l’autre de la surface, des corps – celui de l’artiste et celui du regardeur. L’artiste cherche ainsi à se mesurer à ces textes, en les relisant d’abord, puis en les réécrivant intégralement. La disposition, les biffures, les formes et les espaces vides renvoient aux éléments du récit. Ce travail vient du besoin d’établir un nouveau dialogue autour du récit, de le transformer, mais aussi de s’en laisser traverser physiquement.

Simon Bertrand, né en 1980, possède une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. Ses œuvres, exposées entre autres au Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul, font partie de nombreuses collections privées tant québécoises que canadiennes.