Bertrand, Simon

Contenu de la page principale

Simon Bertrand

Numéro de lot : 

5
Retranscription d’Antigone

Antigone défie le décret royal et accomplit sur le cadavre de son frère le rite funéraire qui permettra à celui-ci de prendre sa place parmi les morts. Deux obsessions se font face : le respect absolu de la loi et l’obéissance inconditionnelle aux devoirs fondamentaux. Deux formes, empruntées à Oscar Reutersvärd, sont ici enchevêtrées dans un équilibre paradoxal.

Impression à jet d’encre sur papier Moab,
  • 2015
40,6 x 35,5 cm |
1/5

Valeur estimée : 

1 250 $

Simon Bertrand réécrit à la main l’intégralité de certains grands récits fondateurs, comme L’Épopée de Gilgamesh, L’Odyssée et la Bible. Cette démarche, en cours depuis 2008, se présente comme une tentative de présenter en un seul coup d’œil l’ensemble d’un livre, d’un texte ; de rendre visible la totalité du trajet que représente le récit. L’artiste cherche ainsi à se mesurer à ces textes ; en les relisant, d’abord, puis en les réécrivant intégralement. La disposition des textes, les biffures, les formes et les espaces laissés vides renvoient à divers éléments du récit. Ce travail vient du besoin d’établir un nouveau dialogue autour du récit, de le transformer, mais aussi de se laisser traverser physiquement par lui.  

Simon Bertrand est né en 1980 et possède une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Il a reçu la bourse du Conseil des arts du Canada pour son projet Retranscription de L’Énéide. Ses œuvres ont été exposées lors du Symposium international d’art contemporain de Baie-Saint-Paul en 2014, entre autres, et figurent dans de nombreuses collections privées au Québec et au Canada, ainsi que dans la collection Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, qui a acquis récemment la matrice de la Retranscription d’Antigone.