BGL

BGL, Domaine de l'angle II, 2008.

Numéro de lot : 

12
Domaine de l'angle II

Prise lors de l’événement Nuit Blanche de ­Toronto en 2008 par Toni Hafkenscheid. Il s’agit en quelque sorte d’une version urbaine du projet Domaine de l’angle initialement ­construit dans une érablière pour l’album La forêt des mal‑­aimés de Pierre Lapointe. ­Domaine de ­l’angle II est une prise de vue d’une ruelle ­recouverte d’un plafond suspendu sur 70 pieds.

Photographie, jet d'encre sur papier,
  • 2008
81,5 x 122 cm

Valeur estimée : 

5 000 $

BGL, le collectif d’artistes de Québec, est connu pour ses installations qui prennent possession des lieux d’exposition et des espaces publics. Décrit comme étant « insolents, critiques et explosifs », leurs travaux ont recours à l’humour et à l’extravagance pour attirer l’attention sur des enjeux sociaux et politiques. Parmi leurs installations, mentionnons un orignal empaillé installé sur un tourniquet et une Mercedes sur une fausse pelouse. BGL a créé des installations saisissantes en combinant des matériaux utilisés à l’intérieur et le monde naturel. Les trois artistes, Jasmin Bilodeau, Sébastien Giguère et Nicolas Laverdière, ont commencé à se faire connaître à leur sortie de l’Université Laval en 1996.

Leur travail a été présenté au Musée national des beaux-arts du Canada à Ottawa, Mercer Union et la Koffler Gallery à Toronto, à l’Art Gallery of Alberta à Edmonton, au Royal Museum of Ontario à Toronto, au Centre culturel canadien à Paris et à la Contemporary Art Gallery à Vancouver. Le groupe a également participé à des expositions à l’étranger, soit en Argentine, à Cuba, en France, au Luxembourg, au Mexique et en Pologne. Il a fait partie des Biennales de La Havane et de Montréal, a été mis en nomination pour un Sobey Art Award et a présenté une exposition personnelle à Diaz Contemporary, Toronto. En tant que collectif, BGL a reçu de nombreuses bourses du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts du Canada et un Prix Victor-Martyn-Lynch-Staunton.