Bilodeau, Simon

Simon Bilodeau, Échecs luxuriants no 2, 2009.

Numéro de lot : 

9
Échecs luxuriants no 2

Ce tableau fait partie d’une série de trois, exposée dans le cadre d’un projet d’installation à la maison de la culture Frontenac en 2009. Réalisé couche par couche, ce tableau laisse transparaître, au moyen d’indices de toutes sortes, le lent processus d’accumulation et d’épuration à travers lequel se met en forme la peinture. Ce procédé est nécessaire à la modulation des surfaces d’où émergent les paysages de désolation typiques de la production artistique de Simon Bilodeau. Se liquéfiant dans le champ pictural, l’image n’apparaît que sous forme de traces, de coulisses qui évoquent le travail complexe de construction et de déconstruction de la peinture.

Acrylique et latex sur toile,
  • 2009
213 cm x 142 cm

Valeur estimée : 

5 200 $

Simon Bilodeau est né à Laval en 1981. Il vit et travaille à Montréal. Il a obtenu en 2007 un baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’UQAM, où il poursuit ses études de maîtrise. Il a présenté en février 2011, à la salle Alfred-Pellan de la Maison des arts de Laval, une exposition qui a fait l’objet d’une publication. En septembre 2012, une sixième exposition solo lui était consacrée, chez Art Mûr.

Son approche formelle et conceptuelle est axée sur la négation, dans une tentative de révéler ce qui n’est pas montré : il réfute les codes et les symboles de pouvoir en vigueur, afin de mieux les subvertir et les anéantir et les exposer ainsi à un regard critique différé. À partir d’une esthétique épurée et incolore, il développe un système de représentation qui nie d’emblée toute logique de séduction et de surenchère. À travers l’emploi exclusif du noir et blanc, il prend explicitement position contre ce qui lui semble être le piège de la couleur, à savoir son inéluctable pouvoir d’attraction.