Carrier, Jacynthe

Contenu de la page principale

Jacynthe Carrier

Numéro de lot : 

3
Les empreintes de la suite Cycle

Les empreintes est une trace issue de la performance Cycle. À l’heure d’aube, sur la rive du fleuve St-Laurent, une communauté éphémère s’active et habite une plateforme bétonnée. Sur la trame d’une temporalité colorée par la lumière changeante, une suite d’actions répétitives sont réalisées, reliant les corps présents aux éléments simples du territoire : l’eau, les roches, le sol. Cette occupation, primitive et fuyante, raconte le lieu, dans une poésie du geste où règnent la sensation et l’énigme de l’instant. Les empreintes est un fragment du tableau de cette habitation poétique et furtive.  

Impression au jet d’encre,
  • 2014
40 x 70 cm |
1/5 + E.A.

Valeur estimée : 

1 900 $

Jacynthe Carrier emploie la photographie et la vidéo pour capter différentes manœuvres artistiques qui engagent des corps dans l’environnement et qui redéfinissent la manière dont on s’approprie les territoires. Les compositions élaborées dans ses scènes s’apparentent à des tableaux vivants, qui se situent moins dans la pose que dans le mouvement, aussi épuré soit-il. Les œuvres de Jacynthe Carrier réinventent des manières de faire et d’être en invoquant la poésie des corps, du geste et de la présence.

Titulaire d’une maitrise de l’Université Concordia, elle a présenté son travail dans plusieurs évènements et expositions individuelles et collectives (Le Fresnoy, la Triennale québécoise, la Manifestation d’art de Québec, le Musée régional de Rimouski, le Centre de la photographie VU, la Galerie de l’UQAM), ainsi qu’à l’international dans le contexte de programmations vidéos (Canada, Europe, Brésil, États-Unis). Ses œuvres font partie de plusieurs collections privées et muséales. Finaliste pour le Québec sur la longue liste des prix Sobeys 2013, elle a reçu en 2012 le prix Pierre-Ayot reconnaissant l’excellence de la nouvelle création en arts visuels.