Côté, Louis-Philippe

Contenu de la page principale

Numéro de lot : 

29
La problématique destruction de l’obscurité

La peinture La problématique destruction de l’obscurité a été inspirée par l’atmosphère sombre et métaphysique du chef-d’œuvre de Cormac McCarthy, Méridien de sang. Le tableau appartient à la série Death, qui rassemble des œuvres de transition, des fragments disparates et des manipulations référentielles appartenant à différentes expérimentations. Son traitement assez classique n’a rien de tapageur ou de clinquant. Il incarne une frayeur ou une espérance, peut-être les deux à la fois – post tenebras spero lucem.

Huile sur lin,
  • 2016-2017
44 x 57 cm

Valeur estimée : 

1 700 $

Louis-Philippe Côté a abordé à travers différents projets les questions d’espace, de système, de violence et de contrôle. Entre 1996 et 2015, il élabore la série DATA, un ensemble de collages pour lequel le travail de recherche est axé sur la violence des images et de leurs agencements. Entre 2007 et 2012, il se consacre principalement à la série Schizo-système, un ensemble de peintures décrivant une réalité modelée par la robotisation, l’automatisation, la virtualisation et la surveillance. S’ensuit en 2013 la série de peintures Vidéo-spectre, une vision portant sur la chute technologique et économique du système. Dans ses recherches, l’artiste s’intéresse entre autres à la colonisation par la machine, aux techniques de montage précognitif et à la science-fiction. Depuis 2015, il est devenu réticent à montrer ce qui nous est trop visible, en particulier la violence des images. Plus que jamais, il cherche dans l’acte de peindre un état d’esprit, une complexité imprévisible et une nécessité toujours plus profonde.

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions individuelles et collectives, notamment au Musée d’art contemporain de Montréal, à la Galerie Leonard & Bina Ellen et au Musée régional de Rimouski.