Cotton, Sylvie

Sylvie Cotton, Gabrielle, Mauï, Nicolas, Sabrina, 2016.

Numéro de lot : 

28
Gabrielle, Mauï, Nicolas, Sabrina

De la série Les Perruques

Lors d’une résidence longue au 3e impérial de Granby, de 2015 à 2017, l’artiste a rencontré des personnes connues ou inconnues dans le but de passer du temps ensemble selon les désirs d’accomplissement des participant.e.s ou de l’artiste, ou les deux. La série Les Perruques a été produite dans le contexte d’une rencontre avec des étudiant.e.s en arts visuels du Cégep de Granby qui amorçaient un projet de fin de session. Cotton, qui a toujours voulu faire des arts plastiques à l’école, s’est transformée en étudiante pour la durée du cours. Son projet consistait à dessiner les chevelures stylisées des étudiants qui l’entouraient. Les quatre têtes reproduites ici ici font partie d’une série qui en compte huit.

Crayon sur papier,
  • 2016
Quatre dessins de 25 x 20 cm

Valeur estimée : 

2 600 $

Sylvie Cotton s’intéresse à la présence et à ses modes d’apparition, d’incarnation et de disparition. Son travail porte essentiellement sur l’aventure de cette présence, à soi et aux autres ainsi qu’aux phénomènes matériels ou immatériels, subtils ou manifestes. Faire de l’art consiste pour elle à vivre une rencontre et à laisser apparaitre son potentiel de frottements et d’influences réciproques. Ses recherches privilégient le matériau biographique et s’inscrivent le plus souvent in situ et in socius, mais aussi dans ce qu’elle nomme « in spiritu » : en union avec l’état d’esprit du moment créatif. Les œuvres s’accomplissent dans une esthétique de cordialité, de foisonnement, de fonte et d’union et les formes empruntent aux modes de l’offrande, de la collection et du foisonnement. L’artiste exploite divers supports : performance et art action, dessin, livre d’artiste, photographie, installation, écriture. Elle a présenté ses projets au Québec, aux États-Unis, en Europe, au Mexique et au Japon. Elle a publié quatre livres d’artiste, une monographie sur la pratique en résidence, Désirer résider, et, avec l’historienne de l’art Nathalie de Blois, un livre sur sa démarche artistique. Doctorante en études et pratiques des arts à l’UQAM, elle prépare une thèse sur l’art action et la présence.