Daigneault, Michel

Michel Daigneault, De l’autre côté de l’abstraction #24, 2008.

Numéro de lot : 

8
De l’autre côté de l’abstraction #24

Cette pièce s’inscrit dans la série De l’autre côté de l’abstraction créée par l’artiste lors d’une résidence à l’Open Studio de Toronto en 2008. Les tons de bleu dominent, suggérant l’uniformité et du ciel et de l’eau. Une tension est toutefois palpable entre le caractère ultraplat de la surface de l’œuvre et la profondeur soutenue par l’iconographie qui parcourt toute sa production picturale. Ces divers motifs reconnaissables provenant de la culture populaire sont intégrés au pochoir – par exemple, des flammes stylisées ou des fleurs qui ne sont pas sans rappeler la dentelle. L’idée qui sous‑tend ce travail ne renvoie pas à la postabstraction, mais traduit plutôt la position ambiguë de cette dernière, entre décoration et illusionnisme.

Sérigraphie, monotype,
  • 2008
56 x 76 cm

Valeur estimée : 

1 900 $

Michel Daigneault fait partie de cette nouvelle génération de peintres abstraits nés « après l’abstraction ». Alors que dans ce mouvement artistique tout semble avoir été fait, ses tableaux témoignent au contraire d’un renouvellement du langage pictural abstrait. Ses œuvres, bien que non‑figuratives, jouent sans cesse avec l’idée de la figuration, les couleurs, les formes, leur agencement dans l’espace, ce qui incite les visiteurs à faire leurs propres analogies. Né à Montréal, Daigneault a participé à de nombreuses expositions individuelles et collectives au Canada, aux États-Unis et en Europe, et enseigne depuis 2002 à l’Université York de Toronto. Ses œuvres se retrouvent dans de nombreuses collections publiques et muséales, notamment celle du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée d’art de Joliette, de la Caisse de dépôt et placement du Québec, de la Banque Nationale, d’Hydro‑Québec et de la Banque Royale du Canada.