Dion, Myriam

Contenu de la page principale

Myriam Dion

Numéro de lot : 

30
Wednesday April 2, Lost generation in Syria

Cette œuvre est composée d’un article sur le conflit syrien qui pose un regard inquiet sur une génération d’enfants effrayés par la violence. Les parents et les travailleurs humanitaires essaient de contrer cette menace en mettant sur pied des projets de performances théâtrales pour les jeunes. En réaction à cet article, une mosaïque de motifs d’inspiration syrienne et arabe se superpose à la clôture d’un camp de réfugiés. Ce grillage finement ornementé crée une tension avec l’existence pauvre et sombre, l’ennui et l’incertitude dans ce lieu isolé. 

Papiers journaux découpés au couteau X-Acto et collage,
  • 2015
21 x 23,5 cm |
Œuvre unique

Valeur estimée : 

1 800 $

Myriam Dion explore, grâce à ses découpages élaborés, la rencontre entre les arts traditionnels et la culture populaire, au moment où les journaux papier font face à une extinction quasi certaine. En composant des mosaïques réfléchies à partir de l’actualité, elle remet en question notre demande grandissante pour les courtes capsules journalistiques et nous montre plutôt ce dont sont capables une main patiente et un œil inquisiteur.

Myriam Dion est titulaire d’une maitrise en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Elle a reçu la bourse du Conseil des diplômés de la Faculté des arts de l’UQAM, la bourse Jean-Marc Eustache en études et pratique des arts et la bourse Rollande-Guertin-Buissière en arts visuels et médiatiques. Ses œuvres font parties de collections privées et publiques, dont celles du Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Banque TD du Canada, de Loto-Québec, de Claridge et du Cirque du Soleil. En 2014, elle a réalisé sa première exposition individuelle à la galerie Division et participé à la Biennale internationale du papier au Musée de Rijswijk (Pays-Bas). Myriam vit à Montréal.