Fortier, Louis

Louis Fortier, Larrons en foire, 2008.

Numéro de lot : 

36
Larrons en foire

Louis Fortier joue à réévaluer son identité dans une tentative de traduire les accidents de la vie courante et la fugacité de l’existence. Dans Larrons en foire, deux têtes se côtoient dans une complémentarité non préméditée. Ces têtes grimaçantes ont émergé d’un processus de moulage mettant en valeur le comportement imprévisible de la matière chaude dans le court laps de temps précédant la prise. Avatars clownesques, elles s’inscrivent dans une suite généalogique – apparemment sans fin – présentant de nombreux visages déformés, voire tordus, tous conçus à partir d’une réplique de la tête de l’artiste.

Cire microcristalline,
  • 2008
69 x 69 x 14 cm |
Édition unique

Valeur estimée : 

2 100 $

Œuvrant principalement en sculpture depuis près de 20 ans, Louis Fortier travaille à partir de sa propre tête pour s’interroger sur l’identité et le temps. Il détient une maîtrise en arts visuels de l’UQAM. Son travail a fait l’objet de plusieurs expositions solos et collectives. En 2007, il a participé à l’exposition La tête au ventre présentée à la Galerie Leonard & Bina Ellen (Montréal). Il était de l’exposition C’est arrivé près de chez vous. L’art actuel à Québec, présenté au Musée national des beaux-arts du Québec en 2009. Son travail a fait l’objet d’un épisode de Vente de garage diffusé sur ARTV en 2010. Il a participé à la foire d’art contemporain Art Amsterdam 2011. Ses œuvres font partie, entre autres, de la collection permanente du Musée national des beaux-arts du Québec et de diverses autres collections (Prêt d’œuvres d’art, Loto-Québec, la Peau de l’Ours et Groupe Aldo).