Goudreau, Maryse

Contenu de la page principale

Maryse Goudreau

Numéro de lot : 

28
Manifestation pour la mémoire des quais

À une manœuvre et à une prise de parole communautaire sur le quai de New Richmond s’ajoute un laboratoire portatif de procédés anciens qui permet d’arriver à une émulsion photographique au collodion humide. La couche fine semblable à de la peau évoque la précarité du tissu social dans le contexte de la disparition des quais comme espaces communs. Maryse Goudreau renvoie une image du futur au passé.

Photographie au collodion humide, impression au jet d’encre sur papier barité,
  • 2011
80 x 100 cm (chacun), diptyque |
3/5

Valeur estimée : 

5 000 $

Maryse Goudreau touche aux procédés de la photographie, de l’archive, de la vidéo, du performatif et du participatif. Posant sur le monde un regard où se croisent le sociologique, le politique et l’anthropologique, elle développe une archive thématique sur l’identité de populations qui tournent le dos à leur dimension maritime. Elle tente par son approche hybride de libérer les images de leur relation statique à une histoire officielle et de créer des espaces narratifs, littéraires, où la mémoire est une arme.

Maryse Goudreau a été finaliste du plus récent prix Pierre-Ayot et lauréate du Prix de la création artistique du Conseil des arts et des lettres du Québec pour la Gaspésie. Ses plus récentes expositions ont eu lieu à la Gallery 44 du Center for Contemporary Photography (Toronto), à la Galerie Leonard et Bina Ellen (Montréal), à VU – Centre de production et de diffusion de la photographie (Québec), à la Galerie Hugues Charbonnneau (Montréal) et à la Galería Punto (Espagne). Ses œuvres figurent parmi les collections du Sunnhordland Museum (Norvège), du Prêt d’œuvres d’art du Musée national des beaux-arts du Québec, de la Ville de Montréal et de Loto-Québec.