Lacasse, François

François Lacasse, Pétales fuyants IX, 2019.

Numéro de lot : 

1
Pétales fuyants IX

Témoignant de phénomènes obtenus dans des conditions de réalisation bien précises, cette œuvre appartient à une série de travaux utilisant les réactions physicochimiques du blanc de titane dans une émulsion acrylique. Plusieurs couches de couleurs transparentes sont utilisées pour accentuer l’effet de profondeur et construire l’espace du tableau. Même si l’on peut déduire certaines réactions de la somme des expérimentations, une part de hasard intervient et joue un rôle prédominant dans le résultat final. L’objectif est d’explorer les moyens techniques de la peinture tout en dotant l’œuvre d’un pouvoir d’évocation.

Acrylique et encre sur bois,
  • 2019
35,6 x 44,5 cm

Valeur estimée : 

2 000 $

François Lacasse poursuit depuis 1992 une recherche qui s’est d’abord concentrée, par l’utilisation de la fragmentation et de la superposition, sur des questions touchant les problématiques de l’image, en particulier sa perte de lisibilité. Au tournant des années 2000, ce travail s’est déplacé vers l’exploration des qualités physiques des matériaux et un intérêt pour la couleur y a pris une place prépondérante. La mise au point de procédés d’application de la couleur et de méthodes de travail est devenue depuis un élément important de ce travail.
Les œuvres de Lacasse font partie des collections du Musée d’art contemporain de Montréal, du Musée des beaux-arts de Montréal, du Musée national des beaux-arts du Québec et de sa collection Prêt d’œuvres d’art, du Musée des beaux-arts du Canada, du Musée d’art de Joliette et du Musée régional de Rimouski. On les retrouve également au sein de collections d’entreprise – celles de la Caisse de dépôt et placement du Québec, de la Banque Nationale du Canada et d’Hydro-Québec, notamment – ainsi que dans plusieurs collections privées.