Leong, Rick

Rick Leong, Pollen, 2006.

Numéro de lot : 

16
Pollen

Ma pratique est une synthèse entre observation, inspiration, mémoire et ­imagination. Les paysages que je crée sont ­réalisés à partir d’une combinaison de ­sources et de ­références, allant du réel au virtuel, qui entraîne une ­fluctuation de l’échelle et du ­contexte ayant pour effet de modifier la ­perspective selon laquelle je vois et ­perçois mon environnement. Pollen ­constitue une incursion dans cet univers intérieur de l’imagination, où de minuscules ­particules de pollen deviennent une imposante ­montagne que l’esprit est libre de parcourir et d’explorer.

Huile sur toile,
  • 2006
183 x 183 cm

Valeur estimée : 

5 000 $

Rick Leong est né à Burnaby, C.-B., et il vit et travaille à Montréal. Il détient un baccalauréat en beaux-arts de l’Université de Victoria et une maîtrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Le vocabulaire visuel de Rick Leong s’appuie à la fois sur l’observation et sur la peinture classique chinoise qu’il combine dans une vision holistique de son expérience du paysage. Ses tableaux sont remplis de formes enfouies qui donnent une impression de souvenirs aussi bien que de fables. Ils sont le site de fées et de farfadets qui s’animent à l’aube et au crépuscule. Une végétation bulbeuse y croît sous la voûte d’une architecture boisée. Des hiboux y vivent, tout comme des carpes et du muguet, des papillons de jour et de nuit. La nature converge avec l’imaginaire dans un endroit fabriqué, plein d’arbres colorés et bourdonnant d’insectes. La lumière se solidifie et les arcs-en-ciel deviennent aussi massifs que l’architecture.

Les travaux de Leong ont été présentés à travers le Canada dans de nombreuses expositions personnelles et collectives. Il a participé à Biennale de Montréal en 2009. Ses œuvres font partie de collections particulières et d’entreprise, comme le Groupe Aldo, Senvest & Collect’Art, le Musée national des beaux-arts du Québec et la collection permanente du Musée des beaux-arts de Montréal.