Lessard-L., Jacinthe

Contenu de la page principale

Jacinthe Lessard-L.

Numéro de lot : 

8
Sans titre, de la série Les Chambres

Dans ce projet, les chambres noires de différents appareils photo sont moulées puis photographiées sous divers angles. L’espace physique de la camera obscura est ainsi rendu visible, alors qu’il tend à rétrécir, voire à disparaitre, avec le développement de la technologie – de la photographie numérique. C’est donc un espace historiquement chargé, bientôt rendu désuet par la technologie, qui est décliné ici. Il s’agit finalement d’un hommage à cet espace qui a profondément lié l’avènement de la photographie avec la peinture et l’histoire de l’art.

La série a été montrée en Allemagne, en Russie, au Québec et au Canada. Elle a fait partie récemment d’une exposition sur la « photographie concrète » au Museum im Kulturspeicher à Wurtzbourg, dont les commissaires étaient Henrike Holsing et Gottfried Jager.

Impression au jet d’encre,
  • 2010-2012
121,92 x 101,6 cm |
1/5

Valeur estimée : 

1 700 $

Jacinthe Lessard-L. est titulaire d’une maitrise en beaux-arts de l’Université Concordia. Elle produit des séries d’œuvres qui interrogent, à l’aide de la photographie, notre rapport aux produits manufacturés et à certaines manifestations contemporaines d’utopies modernistes qui peuplent et organisent l’espace habitable. Ces séries procèdent de recherches dont la finalité n’est pas prédéfinie; les œuvres produites possèdent une esthétique qui rappelle des formes picturales souvent modernes. De plus, beaucoup de ces projets interrogent la nature même de la photographie, par exemple son rôle historique, sa soi-disant transparence et son rapport au référent.

Les œuvres de Jacinthe Lessard-L. ont été exposées à plusieurs endroits au Québec, à Vancouver, à Toronto, à Calgary, à Nancy (Biennale de l’image), à Hambourg, à Saint-Pétersbourg (Musée national de photo Rosphoto), au Musée de L’Élysée de Lausanne (exposition itinérante reGénération2 : photographes de demain) et, récemment, au Museum im Kulturspeicher, à Wurzbourg, dans l’exposition : Light image and data image – traces of concrete photography. Son travail figure dans plusieurs collections privées canadiennes et étatsuniennes, et dans les collections d’Hydro-Québec, du Cirque du Soleil, du Musée de l’Élysée de Lausanne et du Katrine Harris Print Collection au Cap, en Afrique du Sud.