Lévesque, Mathieu

Contenu de la page principale

Mathieu Lévesque

Numéro de lot : 

16
Parallèles 1b

Fasciné par les zones limitrophes de la peinture, de la sculpture et de l’architecture, Mathieu Lévesque crée des polygones irréguliers très simples en apparence : les tableaux sont à peine peints, l’artiste les construit surtout. Les couleurs vives appliquées sur les contrefaces se reflètent sur les murs à proximité, de sorte que l’espace optique dépasse l’espace physique. Les tableaux se regardent donc comme des sculptures : il est nécessaire de se déplacer pour en avoir une meilleure perception et ainsi prendre la pleine mesure de ce qui a été peint.

Acrylique et émail en aérosol sur bois,
  • 2014
40 x 44 cm |

Valeur estimée : 

1 500 $

Mathieu Lévesque, jeune peintre installé à Montréal, est titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et d’une maitrise de l’École des arts visuels et médiatiques de l’Université du Québec à Montréal. On a vu son travail à la Galerie Trois Points, au Musée des beaux-arts de Mont-St-Hilaire, au Musée d’art contemporain des Laurentides, de même qu’à Leipzig (Allemagne) et un peu partout aux États-Unis (New York, Chicago et Nashville). Ses œuvres se retrouvent dans plusieurs collections, notamment celles de la Sun Life du Canada, de la Twentieth Century Fox et de Familiprix.

Depuis quelques années, Mathieu Lévesque s’intéresse aux constituants élémentaires de la peinture, à la question des limites du tableau et à la proximité de celui-ci avec la sculpture et l’architecture. Ses recherches actuelles se concentrent sur l’exploitation de la réverbération de la couleur du tableau sur le mur. L’application de couleurs très vives sur la contreface du tableau fait du mur un prolongement de la peinture, une partie intégrante du tableau qui établit ainsi un dialogue entre l’intérieur et l’extérieur. Ces tableaux se regardent comme des sculptures : il faut se déplacer pour en avoir une meilleure perception, pour prendre la pleine mesure de ce qui a été peint.