Lozano-Hemmer, Rafael

Contenu de la page principale

Rafael Lozano-Hemmer

Numéro de lot : 

25
X is not the new Y

Une petite carte de circuits imprimés comporte un processeur Arduino, une pile et deux écrans de papier électronique. Le fait d’appuyer sur un petit bouton et de le maintenir enfoncé produit plus de 500 000 combinaisons de noms propres, d’entreprises et de villes, présentées comme des inégalités aléatoires par les écrans. Le dispositif se recharge par port USB et la pile se remplace facilement. Puisque les écrans en papier électronique ne consomment de l’énergie qu’au moment où l’on appuie sur le bouton, la pièce est rarement à plat. La carte de circuits s’installe au mur ou se tient dans la main.

Écran papier électronique, processeur Arduino, pile, carte à circuit imprimé,
  • 2011
16,5 x 8,6 cm |
18/100 + 2 E.A.

Valeur estimée : 

3 000 $

Rafael Lozano-Hemmer, né à Mexico en 1967, est titulaire d’un baccalauréat en chimie et physique de l’Université Concordia. Attiré par les arts électroniques, il a développé une pratique artistique interactive à la croisée de l’architecture et de la performance.

Pour lui, sans public, il n’y a pas d’œuvre. Explorant les thèmes de la perception, du subterfuge et de la surveillance, il pervertit les technologies qui nous entourent – robotique, surveillance informatisée, systèmes de traque, réseaux télématiques –, invitant l’usager à la relecture de son environnement urbain familier.

Ses sculptures cinétiques, ses environnements interactifs, ses installations vidéos et son travail photo ont été présentés dans plus de quarante pays. Ses installations publiques, construites autour du concept « d’architecture relationnelle », se veulent des plateformes d’interventions urbaines et sont un manifeste pour l’antimonument. Ses travaux d’ombre et de lumière s’inspirent de l’animatronique, de la fantasmagorie mexicaine et de la culture carnavalesque.

Depuis 1990, ses œuvres ont été présentées aux Biennales suivantes : Venise, Istanbul, La Havane, Sydney, Liverpool, Shanghai, Kochi, La Nouvelle-Orléans et Singapour. Ses créations figurent dans les collections du MOMA (New York), de la Jumex (Mexico), du MBAM et du MACM (Montréal) et de la Tate Gallery (Londres).