Ross, David K.

David K. Ross, Musée d'art de Joliette: 19,800 seconds, 2007.

Numéro de lot : 

29
Musée d'art de Joliette: 19,800 seconds

Musée d’art de Joliette: 19,800 seconds est l’une des séries de photographies qui font ­partie du projet Dark Rooms. Dans cette ­série, les photographies ont été prises dans des ­espaces d’entreposage d’œuvres d’art où règne une obscurité quasi totale, en ne faisant intervenir que ces quantités infimes de lumière qui s’infiltrent dans les lieux où sont rangés des objets (dans ce cas-ci, un signal de sortie situé deux pièces plus loin). Le projet se caractérise par des durées d’exposition extrêmement longues, qui peuvent aller jusqu’à plusieurs semaines, dans le but de produire des images qui documentent l’espace et enregistrent le passage du temps.

Impression au jet d’encre sur papier rag,
  • 2007
112 x 140 cm |
Édition de 5

Valeur estimée : 

4 000 $

David K. Ross est né en 1966 à Weston, au Canada. Il vit et travaille présentement à Montréal. Ross détient une maîtrise en architecture de l’Université de Toronto (2003). En 2002, il était chercheur dans le cadre du programme d’études muséales de l’Université de Manchester (R.-U.). Dans ses œuvres photographiques et ses projets d’installations basées sur l’architecture, Ross aborde l’entreposage comme forme de repos dynamique et la production d’images comme processus d’accumulation. Ses projets examinent les implications ineffables, psychologiques et pratiques d’espaces de transition et de rangement qui sont laissés pour compte et sous-exploités.

Son travail a été présenté récemment dans les revues Esse (printemps 2009), Art Review (septembre 2008), Locus Suspectus (juillet 2007), ainsi que dans deux publications des éditions Alphabet City/MIT Press, soit Trash (2006) et Food (2007). Les œuvres de Ross ont fait partie de la première Triennale québécoise au Musée d’art contemporain de Montréal en 2008, et de « Voir/Noir » au Musée d’art de Joliette en 2007. L’année 2009 est la troisième où il participe (avec ses collaboratrices Claire Ironside et Angela Iarocci) au Festival international de jardins aux Jardins de Métis avec le projet Pommes de parterre. En 2010, le Musée d’art contemporain de Montréal consacrera une exposition personnelle à ses photographies récentes. Les dessins et les photographies de Ross font partie de plusieurs collections particulières et publiques, dont la Banque d’œuvres d’art du Conseil des Arts du Canada, le Musée d’art contemporain de Montréal et le Musée national des beaux-arts du Québec.