Sara Davari et Félix Grégoire-Bertrand

Contenu de la page principale

 

Sara Davari et Félix Grégoire-Bertrand

Notre collection a évolué au fil du temps. Elle a d’abord répondu à un souci décoratif, pour habiller un peu les murs de la maison, puis petit à petit nous nous sommes intéressés à la démarche des artistes, à l’émotion générée par l’œuvre et au questionnement qu’elle provoque.

De « l’art décoratif », la collection a rapidement évolué vers un art plus contemporain. Le fil conducteur : c’est surtout une question de coup de cœur, toujours et de plus en plus vers une œuvre qui nous amène à nous interroger. Ainsi, le plaisir de l’admirer est sans cesse renouvelé, selon l’humeur et la teinte qu’elle apporte à notre vision au fil du temps.

La majeure partie des œuvres acquises récemment l’a été à l’encan Vendu–Sold, qui a été pour nous une réelle initiation à la scène artistique contemporaine québécoise des arts visuels. À force d’y assister (2018 marque notre 5e participation), nous finissons par connaitre et reconnaitre les artistes. Par exemple, après avoir acquis une première œuvre de Yannick Pouliot lors de notre première participation à l’encan, nous en avons acquis une seconde lors de l’évènement de 2015.

L’encan se démarque d’abord et avant tout par son sérieux et par la qualité des œuvres et des artistes sélectionnés. Son comité de sélection issu du milieu en est d’ailleurs un gage important. C’est aussi une occasion idéale de s’initier et de se laisser guider lorsque l’on commence à s’intéresser à l’art contemporain. Nous dirions même que c’est un incontournable !

Vendu–Sold occupe désormais une place centrale dans notre processus d’acquisition. Nous considérons notre participation comme un geste important de soutien aux artistes et à la scène artistique en général. Nous espérons par ce geste contribuer un tant soit peu à la vitalité du milieu des arts visuels du Québec et du Canada. Une scène artistique effervescente et soutenue par son milieu, nous croyons que c’est essentiel au rayonnement de nos artistes sur la scène internationale. Et c’est alors une belle vitrine de notre société et de notre culture.

Image :
Marie-Claire Blais
Échos no 3
2011
Vendu–Sold 2017

Yannick Pouliot
Érotiques I, II et III
2014
Vendu–Sold 2014