Tousignant, Serge

Contenu de la page principale

Numéro de lot : 

18
Laissez-faire les sphères, correction analytique no.1

Cette œuvre a été réalisée en 1975, en concordance avec l’installation du même nom présentée à l’exposition Québec 75 tenue au MACM. Il s’agissait de donner une autre version du phénomène d’ambigüité perceptuelle initial, énoncé cette fois en deux dimensions au moyen de procédés d’impression photographique qui aplanissent l’espace visuel et perturbent la perspective du lieu. Emblématique de la démarche multidisciplinaire de l’artiste, l'oeuvre a fait l’objet de nombreuses expositions et de plusieurs articles et textes sur l’art contemporain. À l’été 2017, l’œuvre était présentée sur l’écran géant de la Scotiabank Plaza, à Toronto, dans le cadre de l’exposition 150 ans de photographie au Canada, organisée par le MBAC pour souligner le 150e anniversaire de la nation.

Sérigraphie et impression photooffset sur papier,
  • 1975
58,5 x 66 cm |
20/35

Valeur estimée : 

2 750 $

Serge Tousignant est né à Montréal. À la suite de ses études à l’École des beaux-arts de cette ville, il poursuit un stage de perfectionnement à la Slade School of Fine Art de University College, à Londres. Après l’estampe, la peinture, la sculpture et l’installation (vidéo), la photographie devient son moyen d’expression privilégié, dans les années 70. Ses recherches sur les illusions optiques, la nature et les effets de la lumière perçue à travers des mises en scène diversifiées témoignent de son intérêt pour la création multidisciplinaire et l’art conceptuel. Au fil du temps, ses œuvres ont fait l’objet de multiples expositions individuelles et collectives dans les galeries, les centres d’art et les musées du pays, de même qu’à l’étranger ; conséquemment, elles sont aussi le sujet de nombreux textes sur la photographie et l’art actuel. Elles lui ont valu des bourses de recherche et des prix d’excellence en lithographie, en sculpture et en art photographique.

Une rétrospective lui était consacrée tout récemment par VOX, Centre de l’image contemporaine à Montréal, qui publiera une monographie de son œuvre à l’automne 2017.