Waldron, Kim

Contenu de la page principale

Numéro de lot : 

14
Worker #10

Le projet Made in Québec consistait à m’exporter en Chine et à travailler pour les travailleurs chinois, me positionnant comme une marchandise, travaillant dans un milieu chinois. Ce geste peut être compris comme une façon de redonner une partie du temps que les produits chinois font gagner aux Occidentaux. Notre relation aux produits que nous consommons est souvent limitée à des mots inscrits sur des étiquettes. Prises dans divers milieux en Chine, ces photographies mettent l’accent sur le contexte dans lequel je me trouvais et donnent une dimension humaine à la relation abstraite que nous avons avec la production et la consommation.

Impression à jet d’encre,
  • 2015
61 x 61 cm |
1/10

Valeur estimée : 

1 400 $

Kim Waldron est une artiste établie à Montréal. Elle utilise fréquemment l’autoportrait pour prendre position sur différents enjeux sociaux actuels. Au fil des années, elle a su mettre en relief le rôle de l’image et l’importance du contexte comme discours. Le cadre conceptuel de ses séries photographiques repose habituellement sur les frontières qui définissent la réalité et la fiction. Si l’autoreprésentation est extrêmement importante dans son travail, l’utilisation de contextes diversifiés pour construire ses narrations l’est tout autant.

Présente sur la scène locale, nationale et internationale, elle a récemment exposé son travail au Musée des beaux-arts de Montréal, à CIRCA art actuel (Montréal), au festival international de photographie Jimei x Arles (Xiamen), à Mains d’Œuvres (Paris), aux Ortega y Gasset Projects (New York) et à la Dunlop Art Gallery (Regina). Elle est titulaire d’une maitrise en arts visuels de l’Université Concordia ainsi que d’un baccalauréat en arts visuels du NSCAD. Elle a obtenu des résidences artistiques à Paris, Vienne, Terre-Neuve, Xiamen et Pékin. En 2013, elle a été récipiendaire de la bourse Claudine et Stephen Bronfman en art contemporain et lauréate du prix Pierre-Ayot.