Williams, Nico

Nico Williams, Bad Boys, 2017.

Numéro de lot : 

14
Bad Boys

Bad Boys est tirée de la série de carrés hyperboliques présentée dans ma première exposition solo. Cette œuvre est une réflexion sur les personnes autochtones incarcérées dans les pénitenciers canadiens. Elle est tissée de perles de verre de grande qualité importées du Japon et cousues avec des piquants de porc-épic – une façon de faire le pont entre les matériaux traditionnels et d’autres, plus récents.

Perles Delicas et épines de porc-épic,
  • 2017
10,16 x 10,16 x 2,54 cm |
Œuvre unique

Valeur estimée : 

2 000 $

Nico Williams, ᐅᑌᒥᐣ is Ojibwe from Aamjiwnaang First Nation. He has participated in solo and group exhibitions across Canada and internationally. He is an active member of the Montreal Indigenous Community NETWORK and a board member of the Biennale d’art contemporain autochtone (BACA). In 2018, he was a part of an article and film spot in National Geographic. In January 2019, Williams joined the Contemporary Geometric Beadwork team at the Massachusetts Institute of Technology in a research and creation session, “Art, Architecture and Models of Hyperbolic Energy.”