Fréchette, Karine

Karine Fréchette, Shadow Recorder (Fragment 3), 2021

Numéro de lot : 

11
Shadow Recorder (Fragment 3)

Variation à petite échelle découlant de la série Shadow Recorder, les tracés au pochoir de ce tableau consistent en la répétition d’une même ligne, reproduite par décalage jusqu’à obtenir des trainées incurvées. Ces fréquences colorées s’inspirent librement d’études antérieures d’ombres générées par le cycle solaire. La décomposition d’un mouvement circulaire d’ondes évanescentes se trouve ainsi schématisée, aplatie, mais matérialisée à travers le geste lent et répétitif du processus pictural.

Acrylique sur toile,
  • 2021
46 x 41 cm

Valeur estimée : 

1 500 $

Karine Fréchette entend susciter par sa peinture une expérience aussi optique que physique. Ses gestes picturaux tissent des réseaux de motifs dont le lent labeur aboutit paradoxalement à des allusions à l’écran, à la volatilité de courants oscillatoires. Une palette électrique réfère à des représentations médiatiques et à des schémas scientifiques. Sa pratique se nourrit d’une fascination pour toutes les formes d’ondes transmises, aussi bien solaires qu’analogiques ou numériques, qui modulent l’expérience sensible. L’altération de la perception elle-même devient le sujet.

Karine Fréchette est titulaire d’une maitrise en beaux-arts de l’Université Concordia et d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Lauréate du Prix de la Fondation Joseph Plaskett en peinture en 2018 et finaliste du Concours de peintures canadiennes RBC en 2014 et 2018, elle a réalisé des expositions solos notamment à la Galerie René Blouin, à Art mûr Berlin, à la Galerie Mcclure et à la Galerie B-312. En 2022, ses œuvres ont été présentées à l’exposition Les Illusions sont réelles du Musée national des beaux-arts de Québec. Elle poursuit présentement une résidence montréalaise à la Fonderie Darling. Son travail fait partie de la collection du MNBAQ.