Guerrera, Massimo

Massimo Guerrera, Tout en observant les constructions des rubans identitaires, 2019

Numéro de lot : 

12
Tout en observant les constructions des rubans identitaires

L’œuvre graphique présentée ici fait partie du projet Domus (Les résonances des plateformes), entamé en 2017 et qui se déroulera jusqu’en 2027. Il s’agit d’une étude empirique et poétique sur la porosité de nos corps-maison, travail d’observation attentif sur les glissements entre les environnements de pratique et les environnements de vie. Ce dessin fait partie des planches qui composent le tome II du livre-installation du projet Domus.

Encre, pigments, acrylique, gesso, crayon sur papier chiffon Stonehenge,
  • 2019
119 x 84 cm

Valeur estimée : 

3 400 $

Massimo Guerrera cultive différentes techniques telles que le dessin, l’écriture, la photographie, l’installation et la performance pour travailler sur l’espace fertile des processus de rencontre et ses mouvements laminaires. Entre l’être-ensemble et la solitude de l’atelier, c’est une démarche qui porte sur les oscillations sensibles de nos relations avec nous-mêmes et avec les autres. Étudiant la porosité et la construction des formes identitaires, qu’elles soient individuelles ou culturelles, sa démarche performative s’articule depuis 1989 autour de ces rapports qui régissent l’altérité et les environnements que l’on habite. Ses questionnements s’ancrent dans une pratique quotidienne relayée et nourrie par la méditation. Ses recherches s’incarnent dans des projets de longue durée, où prend forme une série de collections qui s’articulent autour des oscillations de la conscience et des différents modes d’écriture et d’expression. Ce travail attentif sur les processus de création et d’écoute se penche sur les différents états d’esprit qui s’y développent.